Introduction :

Compte tenu de l'importance croissante des technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement, mais aussi de l'évolution des formations proposant de nouveaux curriculums et dispositifs, il nous a paru opportun de développer une section informative sur les moyens techniques et pédagogiques qui peuvent accompagner un apprentissage supporté par Internet.

Cette section, dédiée plus particulièrement à l'enseignement en science des matériaux, propose de fournir aux enseignants souhaitant mettre en place une formation à distance, un cours en ligne, un guide d'initiation à la conception de ce type de cours.

Deux onglets spécifiques vous donnent accès à un glossaire afin de comprendre la terminologie utilisée, ainsi qu'à une webographie dans laquelle vous pourrez trouver des éléments utiles pour illustrer vos cours. Un troisième onglet "outils" vous dirige directement sur une partie du guide de conception où sont synthétisés de manière non exhaustive les outils de communication mais aussi de travail collectif qui peuvent contribuer aux activités d'apprentissages des étudiants.

Guide de conception d'une formation prenant appui sur les technologies de l'information et de la communication.

La mise en place d'une formation à distance tel qu'un cours en ligne par exemple, nécessite une démarche plus structurée que celle requise dans le cadre d'une formation en présentiel car elle fait appel à une logique différente d'une logique linéaire classique : Cours – Travaux dirigés - cours – évaluation. Elle nécessite une planification des diverses activités (cours/exercices/évaluation...) en interaction avec les différents acteurs de la formation (apprenants/tuteurs...) mais aussi avec les moyens techniques mis en oeuvre et entre autre la plateforme qui supporte l'ensemble des activités.

On découpe généralement le développement d'une formation à distance en 5 étapes :

  1. Analyse – Etude de faisabilité.
  2. Conception - Spécifications.
  3. Production – Cours et activités.
  4. Diffusion - Formation.
  5. Evaluation – Perinnisation, modification ou abandon de la formation.

Nous nous attachons dans ce qui suit aux trois premières étapes, qui consistent à

  1. Identifier les besoins et les compétences visées.
  2. Construire la progression pédagogique.
  3. Choisir les outils adaptés.

Comprendre les besoins et identifier les compétences.

S'interroger sur les besoins d'une formation permet d'appréhender les contenus et les activités de celle-ci, autrement dit de cadrer la conception de la formation. Cela revient à établir un cahier des charges.

Ces besoins sont de différentes natures. Voici des questions qui, en y répondant, peuvent vous permettre de cadrer votre formation.

Quels sont les besoins d'une formation sur la thématique retenue ?

Cela consiste à faire une étude de "benchmarking", d'analyser ce qui existe déjà, ce qui fonctionne, et ce qui ne fonctionne pas, afin d'éviter des écueils, et surtout de ne pas refaire ce qui peut exister ailleurs. Cela permet aussi d'apprécier les différentes technologies qui ont pu être mise en place, leur efficience ou non.

Dans quel objectif "global" proposez-vous cette formation ?

Pour que les apprenants soient en auto formation ? Pour un support à un cours en présentiel ? Alors dans ce cas est-ce pour que les apprenants consultent le cours en amont du présentiel, durant le présentiel, ou bien pour approfondir le présentiel en aval de celui-ci ? Envisagez-vous des interactions et échanges entre les apprenants entre eux et/ou entre les apprenants et le formateur ?

Quels sont les types de compétences et/ou le niveau d'apprentissage visés au travers cette formation ?

Est-ce un savoir, un savoir-faire ou un savoir être qui est visé ? Le niveau d'apprentissage visé est la sensibilisation, la maîtrise ou bien l'expertise ?

Quelles activités peuvent être développées pour accompagner l'acquisition de ces compétences ?

Chaque objectif général, va être décomposé en sous objectifs qui correspondent chacun à une compétence simple. Pour chaque sous objectif une tâche ou une activité est proposée : mise en situation, résumé de texte, recherche de référence etc...(voir § "Construire la progression pédagogique"). Il importe aussi de définir la modalité de ces activités : s'agit-il d'un exercice individuel ou d'un travail en groupe ? D'une activité synchrone ou asynchrone ? Y a t-il une évaluation de cette activité ou pas ? Si oui, par qui ?

De quelles ressources dispose-t-on pour cette formation ?

Ressources pour la formation en générale : cd-rom, vidéo, simulateur et ressources utilisées par l'apprenant - pour les activités en partculier - : liens à consulter, images, exemples, textes à lire.

Quel est le public ciblé ?

Quel est l'effectif ? Afin de choisir des modes de communication adéquats, mais aussi d'envisager ou non un tutorat, par exemple. Quel est son niveau de scolarité ou son parcours personnel ?

Quels sont les pré requis nécessaires ?

Il s'agit de définir ce que l'apprenant doit savoir en amont de la formation. Question en relation directe avec le niveau de connaissances envisagé dans le contenu même de la formation. Eventuellement il s'agit d'envisager la mise en place d'un test permettant d'évaluer si le niveau de pré requis est atteint par l'apprenant ou pas, et ce, bien sur en amont de la formation.

Quelle est la durée de la formation ?

Le temps est un point crucial dans la formation à distance, outre le temps consacré à la conception et à la réalisation de la formation, il est opportun d'évaluer le temps requis pour chaque activité afin de mettre en place un échéancier de la formation, et d'y ajuster le temps d'encadrement correspondant.

Qui est en charge du suivi de la formation ?

En relation directe avec la durée de la formation et l'accompagenemnt de celle-ci.

Quels sont les indicateurs permettant d'évaluer la pertinence et l'efficience de la formation ?

C'est dans le déroulement même des actions que des indicateurs fiables peuvent être identifiés puis validés pour appréhender tant les processus que les effets sur les connaissances, attitudes, comportements. Il est opportun de garder cela à l'esprit dans la mise en place d'une formation, et d'envisager, dés l'initiation du projet, une évaluation de la formation par les apprenants d'une part, mais aussi par le ou les formateurs (impact de l'action de la formation sur l'organisation par exemple), et pourquoi pas aussi par un tiers, externe au dispositif mis en place. L'intérêt ultime de ces indicateurs et de cette évaluation étant bien sur une amélioration du dispositif.

Quels sont les types d'évaluation de la progression de l'apprenant à mettre en place ?

Qu'il s'agisse :

  1. de contrôler, en fin de séquence d'apprentissage, les compétences acquises ou
  2. d'apprécier, en cours de route, les ajustements de la formation nécessaires à l'accompagnement de l'apprenant dans son processus d'apprentissage, ou bien encore
  3. de le conduire à réguler de lui même son action,

l'évaluation doit avant tout permettre d'impliquer et de motiver les apprenants dans ce processus afin qu'ils atteignent les objectifs d'apprentissage visés.

Quels sont les moyens technologiques à votre disposition ?

Connaître les élements matériels – PC, outils de télécommunication-, logiciels -plateforme, outils de création de formation intéractives, didacticiel..- et structurels -intranet, internet,réseau numeris- dont vous pouvez disposer.

Construire la progression pédagogique.

Une fois que l'objectif d'apprentissage, qui s'exprime en terme de capacité de l'apprenant à faire quelque chose, est bien pensé et clairement défini, il va s'agir de construire la progression pédagogique qui va permettre à l'apprenant d'atteindre cet objectif.

On parle alors de scénarisation de la formation. Cette scénarisation, comporte deux volets à développer simultanément :

  • Le premier volet consiste à granulariser le contenu,
  • Le second à élaborer le synopsis de la formation.

L'ensemble mettant en oeuvre les diverses situations d'apprentissage dans lesquelles l'apprenant va être placé.

Autement dit il va s'agir de découper l'objectif principal en un ensemble de sous objectifs, dont le niveau de complexité est moindre. Par exemple si l'objectif général d'un des modules de formation est "Etre capable de choisir un matériau pour une application donnée", on pourra trouver comme sous objectifs par exemple: "Connaître les différents types de matériaux", "Citer des exemples d'application des matériaux", ou encore "Découvrir les contraintes technologiques, sociales ou économiques d'une application".

Chacun des sous objectifs, encore appelés grains, propose une situation d'apprentissage. L'ensemble de ces situations d'apprentissage doit être organisé comme un tout cohérent. Mais une situation d'apprentissage c'est quoi ?

Les éléments constitutifs d'une situation d'apprentissage sont classiquement considérés comme les réponses aux questions que se poserait l'apprenant pour éxécuter la tâche :

  • Une consigne (que faire ? Pourquoi ? Comment ? Quand ?).
  • Une ou plusieurs ressources (à l'aide de quoi ?).
  • Un accompagnement (avec le soutien de qui ?), un retour sur la production de l'apprenant (qu'est ce que j'ai appris ?).

Reférence : Anna Vetter

Cette granularisation, et l'agencement qui en est faite, si elle est nécessaire dans la mise en place d'une formation à distance, où il est justifié de guider au maximum l'apprenant du fait de cette distance même, elle est tout aussi bien adaptée à une formation en présentiel. Autrement dit, si vous êtes amenés à mettre en place un nouvel enseignement, pourquoi ne pas le scénariser, ce sera d'autant moins de travail à faire pour l'intégrer ultérieurement à une plateforme de formation.

Pour vous aider à y voir plus clair dans la scénarisation de votre formation nous vous proposons le tableau suivant.

Objectif général : Qu'est ce que l'apprenant sera en mesure de faire ou de savoir à l'issue du cours ?

Sous objectif : Il correspond à une compétence ou un savoir faire simple.

Activités d'apprentissage : Elles doivent favoriser l'implication des apprenants, en le rendant actif. En effet, il ne s'agit pas seulement que l'apprenant dispose d'informations, mais qu'il soit mis en situation en réalisant des tâches : synthèse, analyse, étude de cas, simulation etc... En cela, il faudra être vigilant à ce que la technique, le mode de communication retenu ne soit pas un obstacle à l'activité d'apprentissage.

Ressources pédagogiques : Celles-ci doivent être pensées en cohérence avec l'activité mise en place et apparaître clairement dans cette-dernière : liens à consulter, ouvrages de références, vidéo à visionner etc...Il est recommandé aussi de sélectionner ces ressources afin que l'apprenant ne soit pas "noyé" dedans. Certaines des ressources peuvent être exploitées et utilisées dans différentes activités, selon leur intérêt pédagogique.

Modalités d'exécution : Il faut que soient clairement explicitées les consignes de réalisation de l'activité. Ce que l'apprenant doit effectuer, dans quel délai, à partir de quoi, seul ou en groupe, mais aussi les outils de communications dont il dispose (chat, forum, mail...) ainsi que le mode d'accompagnement (tutorat synchrone ou asynchrone).En effet certaines activités nécessitent des échanges instantanés, comme par exemple la réalisation de travaux pratiques en ligne. A ce niveau il peut être précisé un suivi imposé de la progessrion pédagogique ou non. Par exemple, la liberté peut être laissée à l'apprenant de réaliser quand il le souhaite et dans l'ordre qui lui convient les sous objectifs 1-1, 1-2 et 1-3, ou bien, il peut lui être imposé un ordre séquentiel particulier : ne réaliser le sous objectif 1-2 q'une fois que le 1-1 a été achévé.

Modalité d'évaluation : Qu'est ce qui va être évalué ? Comment, par qui et quand ? A quoi va servir cette évaluation (validation-correction-auto-évaluation)?

Durée moyenne évaluée : Il est opportun d'estimer la durée de réalisation de chaque sous objectif, cela fait partie de l'organisation de la formation, cette estimation est souvent négligée lorque l'on s'initie à la formation à distance, mais elle est indispensable aux différents acteurs de la formation.

Il est important de souligner que l'aspect modulaire de la formation permet aussi d'exploiter dans d'autres formations certains de ces modules, avec d'autres scénarii pédagogiques. Ainsi un module consacré à la présentation des familles de matériaux : métaux et alliages métalliques, matériaux composites, polymères et céramiques, peut s'insérer - dans une formation sur les propriétés mécaniques des matériaux, - dans une formation sur l'optimisation des choix des matériaux, ou encore - dans une formation sur le recyclage et le développement durable par exemple.

De la même façon il est possible de combiner les modules de manières différentes, en proposant des progressions pédagogiques variées et adaptées au public ciblé (apprenants en situation professionnelle ou pas par exemple).

Pour illustrer ce qui précède, en reprenant l'exemple d'une formation portant sur l'optimisation des choix des matériaux, nous proposons différentes progressions pédagogiques (d'après "Construire son projet de formation en ligne" de A. Bouthry et C. Jourdain, éditions d'organisation).

Choisir les outils adaptés.

Parmi les outils disponibles qui peuvent être intégrés ou associés à la procédure d'apprentissage développée il y a les outils de communication, et les outils technologiques, les médias.

Parmi les outils de communication on distingue ceux qui permettent :

la communication synchrone : dans ce cas la communication est réalisée en temps réel (exemples d'outils de communication synchrone : chat, audio ou visio-conférence, téléphonie, tableau blanc),

de ceux qui permettent :

la communication asynchrone : dans ce cas l'émission et la réception des échanges sont différés dans le temps. Exemples d'outils de communication asynchrone : forum, email, liste de diffusion.

Le tableau suivant synthétise les différents modes de communications ainsi que les principaux supports de médiatisation employés. Une description de leur principe d'action en est faite.

Elément technique Objectifs Commentaires Principe d’action
Forum Echanges interactifs. Notion de collaboration d’une communauté d’intérêts. Partenariat d’apprentissage On peut ainsi distinguer deux objectifs pédagogiques: acquisition de l’information / Résolution de situation problème. Conception constructiviste.Interaction des réponses et des solutions apportées par les autres dans la réflexion du sujet apprenant. Travail collaboratif. Nécessite un modérateur. Mode multidirectionnel Communication asynchrone avec un historique des échanges dans le temps; construction cumulative du savoir. Le forum propose une thématique de réflexion. Lieu des avis partagés, de la confrontation des points de vue, des questions..., ceux qui y participent mettent en place des structures d’argumentation voire de négociation.
Chat Echanges interactifs Communication en temps réel, sans contrainte géographique et de distance Nécessite de solliciter son imagination et sa réactivité. Socialisation: création de communauté en réseaux En contexte d’encadrement, situation aisée des difficultés d’apprentissage / formulation rapide d’une demande et obtention tout aussi rapided’une réponse : catalyseur de progrès. Conception constructiviste Il existe plusieurs types d’interaction: sur, autour, à travers et en relation avec l'ordinateur. Inconvénients: 1)à cause de son instantanéité et son synchronisme, offre peu de réflexion entre les interventions 2)la vitesse de frappe au clavier peut être un frein majeur dans le cadre d’une activité d'apprentissage Mode multidirectionnel Communication synchrone, instantanéité et simultanéité des échanges. Historique réduit (24h). A plusieurs personnes le chat peut devenir complexe et perdre en clarté.
Téléphonie Echanges interactifs Communication en temps réel, sans contrainte géographique et de distance Echange audiophonique/reformulation aisée. Conception constructiviste Contact audible avec l’interlocuteur qui permet une perception/communication de son état. Sollicite l’empathie Mode multidirectionnel Communication synchrone, instantanéité et simultanéité des échanges. Pas d’historique. Limitation du nombre de participants <5.
Présentiel Dialogue actif entre apprenant et formateur Apprentissage ouvert et peu contrôlé. Permet d’accentuer certains points de la formation. L’intro – les objectifs et le fonctionnement – la synthèse et l’évaluation. Conception constructiviste Importance de l’identification physique des individus Mode multidirectionnel Participe à la construction active de connaissance. Interaction sociale
Tableau blanc Rend possible de partager avec ses interlocuteurs l’utilisation d’un logiciel. Les modifications apportées par chacun s’affichent simultanément sur tous les postes. Echange de document pour travail collaboratif. Partage de navigation. Conception constructiviste Nécessite beaucoup de concentration car souvent combiné au chat. Logiciels complexes Travail collectif Doit s’intégrer dans un travail coopératif avec une phase amont importante. Permet une lecture du processus intellectuels des apprenants ainsi que des stratégies d’investigation mises en place.Limitation du nombre de participants
Cours en ligne Permet d’approfondir les notions transmises lors du cours présentiel (espace formation). Modularisation des contenus ayant pour vocation d’encadrer au maximum l’apprenant. Peut être accompagné d’exercices d’autoévaluation Ressources pédagogiques dédiées (espace information). Conception bahavioriste Il suit un cours étape par étape, suivant un cheminement prévu par l'enseignant. Nécessite une organisation précise des situations d’apprentissage. Mode unidirectionnel Permet à l’apprenant d’avancer à son rythme, avec une grande flexibilité d’organisation. La navigation dans l’espace information et l’espace formation est totalement libre. Toutefois, la progression pédagogique des apprenants est orientée (déverrouillage des épisodes selon leur niveau de performance) Ce cours peut faire appel à d’autres médias pour varier les accès à un contenu.
CD ROM Permet d’approfondir des notions (espace formation) et/ou d’informer l’apprenant sur d’autres points (espace Information). Peut être accompagné d’exercices. Conception bahavioriste Nécessité d’un sommaire Mode unidirectionnel La navigation dans le CD ROM est totalement libre. Toutefois, la progression pédagogique des apprenants est orientée (déverrouillage des épisodes selon leur niveau de performance)
Audio conférence Mise en relation audio de plusieurs intervenants. Offre la possibilité d’un dialogue. Dans l’apprentissage de langues, base indispensable de l’apprentissage. Conception bahavioriste ou constructiviste uivant la façon dont le formateur conçoit son cours On pourra se reporter à la téléphonie dont elle est très proche. Mode multidirectionnel Echange synchrone
Visio conférence Mise en relation audiovisuelle de plusieurs intervenants. Offre la possibilité d’un dialogue. Intègre facilement les solutions de partage de document et d’application. Conception bahavioriste ou constructiviste suivant la façon dont le formateur conçoit son cours Mode multidirectionnel Echange synchrone Privilégie l’image et le son/ perception du non verbal.
email Individualisation des échanges entre apprenants et enseignants. Echange de documents de natures différentes. Possibilité d’envois massifs. Conception constructiviste Impose un délai favorisant la réflexion entre la prise de connaissance d'un message et sa réponse. A contrario un délai de réponse trop long peut conduire à un désintéressement de l'apprenant. Mode multidirectionnel Echange asynchrone Archivage et historique possible. Permet l'émission et la réception de messages écrits sans contrainte géographique et temporelle. Permet de véhiculer du multimédia, mais pas de l’exécuter.
Cours magistral Communication de connaissance L’acquisition du savoir est le résultat d’une transmission. Conception bahavioriste A qui il n’est demandé que de mémoriser un contenu. Mode unidirectionnel La capacité d’apprendre comme simple mécanisme d’enregistrement.
PowerPoint Succession d’images qui sert de support à un contenu qui peut ou non se suffire à lui-même Conception bahavioriste Interactivité réduite Mode unidirectionnel Permet de juxtaposer des documents, d’y apposer des questions, des indications, des réponses...
Flash Renforce l’information mise à disposition en impliquant, dans l’action, l’apprenant Conception constructiviste Mode unidirectionnel Image interactive
Vidéos Peut enrichir un enseignement pédagogique. Animation/mise en situation professionnelle. Conception bahavioriste Souvent les vidéos sont consommatrices de place. On préférera des flashs quand c’est possible. Mode unidirectionnel Illustration d'un contenu par une séquence filmée ou par une interview vidéo. Perception du non verbal.
Simulation Attitude créatrice Familiarisation avec une démarche/ un mode de pensée des disciplines abordées. Conception constructiviste L’apprenant se doit de connaître les limites de validité de la simulation = image simplifiée de la réalité. Découverte guidée par "l’expérience" L’apprenant doit proposer un modèle explicatif.

L'interactivité et/ou l'interaction.

L'interactivité est de premier ordre dans les processus d'apprentissage à distance, elle doit être pensée lorsque sont définies les activités. Cette interactivité se situe aux niveaux des inter agissements de l'apprenant avec les contenus et les ressources qui lui sont proposés, dans une moindre mesure avec la machine, mais aussi dans l'interaction même entre les différents acteurs de la formation : interaction entre les apprenants entre eux (groupe virtuel, activité coopérative...), et interaction apprenant/formateur (activité tutorée, etc). Le choix des outils de communication doit prendre en considération ces interactions car la dynamique de celles-ci est directement influencée par le mode de communication.

Dans une approche constructiviste apprendre c'est avant tout interagir. La participation active de l'apprenant qu'elle consiste à aller consulter un site et à créer un lien, à effectuer un exercice, à échanger des travaux par email, ou bien encore à construire son parcours d'apprentissage, lui permet, sous conditions d'un encadrement adéquat, de développer ses connaissances, mais aussi de se construire personnellement.